CHOIX APB : DEDRAMATISEZ !!!

Posté par: In: so-reussite 21 jan 2016 Commentaires: 0

sourire_femme

 

Je rencontre chaque année des lycéens totalement stressés et angoissés à l’idée d’avoir à faire des choix sur APB. Soit parce qu’ils n’ont aucune idée des filières qu’ils souhaitent retenir, soit parce qu’ils sont incapables de se repérer parmi la multitude d’offres post-bac, soit parce qu’ils ont plusieurs filières très différentes qui les intéressent et qu’ils ont peur de se tromper !

La pression de leurs parents et de leurs professeurs ne fait qu’augmenter ce stress et cette angoisse, leur donnant le sentiment qu’ils n’ont pas le droit de se tromper et qu’ils jouent leur vie sur APB !!!

Or, il est essentiel de dédramatiser ce choix qui n’engage pas pour toute la vie … et ceci pour 4 raisons.

  1. Les métiers « à vie » n’existent plus aujourd’hui dans la plupart des univers professionnels. Les professions changent, évoluent, disparaissent … le numérique et les nouvelles technologies bouleversent tout. De nouveaux métiers apparaissent sans cesse. Il n’est aujourd’hui plus concevable de croire qu’un choix de filière à 17 ans va conditionner toute sa vie professionnelle. La question sera donc de s’interroger sur un choix de métiers pour les 10 années à venir et non pour toute sa carrière professionnelle !
  2. Il n’a jamais autant existé de passerelles entre les différentes filières proposées et donc jamais autant de possibilités de rebondir en se réorientant en cours de cursus, même après 2 ou 3 années d’études. Il est donc permis de se tromper puisqu’il existe de plus en plus de possibilités de changer de filières en cours de parcours ! Il est aussi possible de s’orienter vers une première formation très généraliste puisque la multitude de passerelles va permettre de retarder, et surtout d’affiner, son choix de spécialisation.
  3. Il existe de plus en plus d’écoles et de filières qui proposent des rentrées décalées pour les étudiants qui auraient le sentiment de s’être trompé de filière après un premier semestre, et qui souhaitent se réorienter sans perdre le premier semestre engagé.
  4. De plus en plus d’écoles proposent des admissions en 2ème ou 3ème année. Si certaines écoles vous sont fermées en raison de résultats scolaires médiocres au lycée, n’hésitez pas à vous inscrire dans un IUT par exemple et tentez ces admissions parallèles après l’obtention de votre DUT !

 

 

 

 

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Sujets liés