Posted by: In: so-reussite 04 mai 2017 0 comments

Retrouvez les témoignages de nos coachés, recueillis par le Réseau Alumni de l’Université de Strasbourg

Coaching

« J’ai suivi le coaching avec Sylvie Osche à distance: nous organisions les rendez-vous sur Skype, ce qui était très pratique pour moi. Nos discussions soulevaient des questions auxquelles je n’avais jamais vraiment essayé de répondre. Elle m’a aidé à définir les critères qui font de mon métier une passion. J’identifie aujourd’hui facilement les offres d’emploi qui me correspondent le mieux, répondent à mes attentes et me motivent profondément. En parallèle Sylvie Osche m’a aidé à mettre en valeur mon parcours universitaire et professionnel. J’ai pris conscience de mes atouts et de la richesse de mon parcours. Ses conseils en matière de rédaction de CV et lettre de motivation me sont précieux. Nos séances de coaching ont toujours été très enrichissantes et stimulantes. J’ai le sentiment d’avoir mûri dans ma recherche d’emploi. J’ai également gagné en assurance et j’essaye de poursuivre le travail que nous avons entrepris. »
Anne, diplômée en génétique et communication scientifique

 

« J’ai eu la chance de pouvoir bénéficier du programme de coaching proposé par le Service Alumni de l’UNISTRA et je ne peux qu’encourager la poursuite de ce programme qui, pour moi, a été une formidable opportunité !
Grâce à ce programme, j’ai repris confiance en moi, j’ai retrouvé l’énergie et la force qui me manquaient pour entreprendre les démarches professionnelles que je n’osais pas finaliser et j’ai pu mettre en place des plans d’action concrets avec l’aide de ma coach que je remercie encore vivement pour le dynamisme, l’optimisme et la confiance en l’avenir qu’elle a su me transmettre ».
Marie, diplômée en droit

 
« J’ai été accompagnée par Sylvie Osché dans ma démarche de réorientation. Je souhaitais faire un point sur mes envies professionnelles et mon avenir. Sylvie m’a permis de me poser les bonnes questions et a été une source intarissable de conseils et d’idées nouvelles. Cela m’a permis d’initier un véritable tournant professionnel.
Je recommande vivement la prestation de coaching Unistra, qui permet de mettre en place une vraie dynamique, que ce soit pour de la recherche d’emploi ou de la réorientation professionnelle. »
Alizée, diplômée en sciences politiques

 

« Le coaching m’a permis d’aborder plus sereinement le passage du monde des études au monde professionnel. La coach est très à l’écoute et m’a aidée à prendre conscience de mes capacités et à voir plus clair dans mon projet professionnel. »   Aude, diplômée en sciences historiques
« Grâce à son approche très personnalisée, le coaching proposé par l’Université m’a permis de construire un projet de réorientation cohérent, en lien avec mes compétences et mes envies. J’y ai aussi acquis de nombreux conseils pour réussir mes futurs entretiens d’embauche. »
Nicolas, diplômé en sciences historiques

 

« Le coaching m’a permis de reprendre confiance en moi et de prendre conscience de mes capacités et de mes compétences pour prétendre à un poste de responsable qualité. »
Céline, IUT R. Schuman et faculté de chimie

Posted by: In: so-reussite 25 juil 2016 0 comments

thU5Q122WG

 

En juillet, chez SO-REUSSITE, pendant que nos étudiants rechargent leurs batteries, nous préparons avec nos partenaires nos rdv de la rentrée sur nos thématiques préférées liées à la REUSSITE, à l’ORIENTATION et à la MOTIVATION.

 

Déjà au programme avec nos partenaires :

 

09/09 : Conférence ECAM Strasbourg Europe / APEL : « 5 pistes pour cultiver son optimisme et atteindre ses objectifs »

16/09 : Atelier ECAM Strasbourg Europe « Réussir ses entretiens d’embauche »

05/10 : Workshop UNISTRA-ALUMNI

10/10 : Conférence APEL « Les 5 clefs d’une orientation réussie »

29/10 : Ateliers « Flash-Coaching » – Salon de l’Orientation

05/11 : Ateliers « Flash-Coaching » – Salon de l’Orientation

07 au 24/11 : Ateliers UNISTRA « Gérer efficacement son temps pour réussir »

 

 

 

Posted by: In: so-reussite 21 jan 2016 0 comments

sourire_femme

 

Je rencontre chaque année des lycéens totalement stressés et angoissés à l’idée d’avoir à faire des choix sur APB. Soit parce qu’ils n’ont aucune idée des filières qu’ils souhaitent retenir, soit parce qu’ils sont incapables de se repérer parmi la multitude d’offres post-bac, soit parce qu’ils ont plusieurs filières très différentes qui les intéressent et qu’ils ont peur de se tromper !

La pression de leurs parents et de leurs professeurs ne fait qu’augmenter ce stress et cette angoisse, leur donnant le sentiment qu’ils n’ont pas le droit de se tromper et qu’ils jouent leur vie sur APB !!!

Or, il est essentiel de dédramatiser ce choix qui n’engage pas pour toute la vie … et ceci pour 4 raisons.

  1. Les métiers « à vie » n’existent plus aujourd’hui dans la plupart des univers professionnels. Les professions changent, évoluent, disparaissent … le numérique et les nouvelles technologies bouleversent tout. De nouveaux métiers apparaissent sans cesse. Il n’est aujourd’hui plus concevable de croire qu’un choix de filière à 17 ans va conditionner toute sa vie professionnelle. La question sera donc de s’interroger sur un choix de métiers pour les 10 années à venir et non pour toute sa carrière professionnelle !
  2. Il n’a jamais autant existé de passerelles entre les différentes filières proposées et donc jamais autant de possibilités de rebondir en se réorientant en cours de cursus, même après 2 ou 3 années d’études. Il est donc permis de se tromper puisqu’il existe de plus en plus de possibilités de changer de filières en cours de parcours ! Il est aussi possible de s’orienter vers une première formation très généraliste puisque la multitude de passerelles va permettre de retarder, et surtout d’affiner, son choix de spécialisation.
  3. Il existe de plus en plus d’écoles et de filières qui proposent des rentrées décalées pour les étudiants qui auraient le sentiment de s’être trompé de filière après un premier semestre, et qui souhaitent se réorienter sans perdre le premier semestre engagé.
  4. De plus en plus d’écoles proposent des admissions en 2ème ou 3ème année. Si certaines écoles vous sont fermées en raison de résultats scolaires médiocres au lycée, n’hésitez pas à vous inscrire dans un IUT par exemple et tentez ces admissions parallèles après l’obtention de votre DUT !

 

 

 

 

Posted by: In: so-reussite 20 déc 2015 0 comments

 

« Quelle École est faîte pour moi ? »

« Pour quelle École suis-je fait ? »

 

Au-delà des classements et des palmarès… comment bien choisir votre école au sein de laquelle vous allez passer entre 3 et 5 ans de votre vie… ?

Pour répondre à cette question, nous vous proposons d’examiner un certain nombre de critères listés ci-dessous.

Sachant toujours qu’une orientation réussie est celle qui vous permet d’intégrer une école dont le diplôme est en adéquation avec votre projet professionnel personnel. Il ne s’agit pas à l’école ou au diplôme de vous imposer votre futur métier …. Mais d’identifier le diplôme qui vous permettra d’accéder au métier de vos rêves !

 

I- Les critères fondamentaux

  1. Diplôme visé par l’État ?
  2. Accréditations internationales: EQUIS, AMBA, AACSB,EPAS ?
  3. Notoriété de l’école ?
  4. Notoriété des universités étrangères partenaires ?
  5. Coût des études ?

 

II- L’école au quotidien

  1. Présence de professeurs connus ou reconnus, professionnels ou non ?
  2. Nombre d’étudiants par promotion ?
  3. Cursus général, cours à la carte ou spécialisation/majeure ?
  4. Nombre d’heures de cours par semaine ?
  5. Formation en alternance ?
  6. Partenariats avec les entreprises ?
  7. Dynamisme des associations d’étudiants ?
  8. Qualité de vie de la ville ?
  9. Qualité de vie du campus ?

III- Les stages, l’international et les langues enseignées.

  1. Nombre de mois de stage ?
  2. Nombre de mois passés à l’étranger en stage ?
  3. Langues enseignées ?
  4. Cursus ou cours en langue étrangère ?
  5. Possibilité de double diplôme ?

 

IV- Les conditions d’admission ?

  1. Quelles épreuves écrites ?
  2. Quelles épreuves orales ?
  3. Coefficient des épreuves ?

 

V- Et ça donne quoi à la sortie de l’École ?

  1. Temps mis pour trouver un 1er emploi à la sortie de l’École ?
  2. Salaire moyen à la sortie ?
  3. Réseaux d’anciens élèves ?
  4. Métiers occupés par les anciens diplômés ?
  5. Pourcentage des diplômés entamant leur carrière à l’étranger ?

 

Vérifiez les infos obtenues sur le web et croisez les sources : consultez le site Internet de l’établissement qui vous intéresse, cherchez des avis sur les forums, demandez sur Facebook et auprès de vos proches et enseignants s’ils connaîtraient quelqu’un ayant suivi le même cursus …

N’hésitez pas à aller visiter les écoles lors des journées « Portes Ouvertes », notamment pour « humer » l’ambiance générale et visualiser le campus. Rencontrez sur place les étudiants des écoles qui vous intéressent : le discours est moins institutionnel et davantage centré sur le vécu de l’étudiant ; les échanges sont facilités par le face-à-face, vos questions peuvent être posées de manière plus directe.

Posted by: In: so-reussite 21 nov 2015 0 comments

4814355_6_2297_extrait-de-la-bd-tout-savoir-sur-l-annee-de_2ce7d54d05d5fecd35aab27d77fee7d7

 

Tout étudiant a la possibilité de faire « une parenthèse » dans son cursus durant six mois à un an, tout en gardant son statut d’étudiant et en étant assuré de pouvoir reprendre le cours de ses études au terme de cette césure.

Et l’année de césure, on en fait ce qu’on en veut : engagement associatif, voyage à l’étranger, stage, emploi… !

Mais cette parenthèse ne doit pas être synonyme de vacances et de fun ! D’autant qu’en France, on n’a pas encore la « culture césure » et qu’une parenthèse d’un an peut souvent être interprétée comme une année de « glandouille » !

Pour que cette expérience soit la plus bénéfique possible et qu’elle permette aux étudiants de valoriser cette étape de leur parcours comme un élément majeur de leur CV, il faut impérativement que cette césure ait un objectif précis : se perfectionner en langue, se former dans un établissement scolaire étranger, s’engager pour une cause, faire un stage ou se faire embaucher pour découvrir le monde professionnel, valider un choix d’orientation …

Ainsi, cette « parenthèse » au milieu des études doit notamment permettre d’expérimenter « l’école de la vie » pour réaliser un projet, vivre une nouvelle expérience, ou développer de nouvelles compétences !

Cette césure peut par exemple devenir l’occasion de toucher du doigt le monde professionnel et se confronter à la réalité du milieu professionnel avant de réfléchir plus avant à sa spécialisation … et valider ses choix d’avenir.

Cette parenthèse dans les études peut également être un moyen, pour les étudiants victimes d’une erreur d’aiguillage dans leur orientation post-bac, de faire le point, de confirmer ou pas des choix, voire de trouver sa voie !

Toutes les informations sur le site :   http://www.animafac.net/actualites/savoir-lannee-cesure-luniversite/

Posted by: In: so-reussite 02 nov 2015 0 comments

Photo Atelier MIND MAP

 

… Parce que chacun est unique et doit identifier par lui-même ses talents et ses singularités … 

Les tests d’orientation modélisent des profils et leur font correspondre des types de métier : l’étudiant coche des cases et le métier idéal sort du chapeau !!!

Ces tests donnent ainsi majoritairement des résultats formatés, peu soucieux de la singularité de chaque étudiant. Ces tests n’identifient en aucune façon ce qui fait la particularité et la différence d’un étudiant par rapport aux autres.

Or, nous sommes beaucoup plus complexes et riches que cela pour laisser un logiciel décider de notre avenir professionnel !

 

Le métier de coach tel que je l’entends, c’est justement de faire sortir les étudiants de leur tiroir étiqueté, pour les aider à élargir leur cadre de réflexion et modifier leur angle de vue, et s’autoriser à s’ouvrir le champ des possibles !

Chez SO-REUSSITE, nous explorons en entretien avec chaque élève le champ des possibles afin qu’il s’autorise à identifier toutes les pistes d’orientation et puisse se construire un projet professionnel qui lui sera propre et tiendra compte de ses aspirations et de ses besoins …. plutôt que de se voir dicter des itinéraires formatés par des tests.

D’autant que seuls les projets professionnels construits à partir de la véritable exploration des sources de motivation, des aspirations et des besoins de chacun, donnent une énergie qui permet de franchir des obstacles pour les réaliser.

 

Posted by: In: so-reussite 28 oct 2015 0 comments

SLIDER_03

 

S’orienter n’est pas juste choisir une école ou une filière et voir après ce que l’on fera du diplôme obtenu ! Pour réussir son orientation, il faut en priorité clarifier son projet professionnel et identifier ses domaines d’intérêts. Ce ne sont pas aux études d’imposer un métier mais l’inverse !

Réfléchir à son orientation c’est donc répondre à une question a priori simple : « Quel métier est-ce que je souhaite faire plus tard ? ».

Or, répondre à cette question peut prendre du temps … et le 1er piège de l’orientation est de s’y prendre au dernier moment!

 

Pourquoi anticiper ?

  • pour faire le point sur ce que l’on sait faire, à l’école mais aussi et surtout en dehors ! En effet, une personnalité ne se limite pas à un bulletin scolaire ! Quels sont mes talents et mes compétences ? Qu’est-ce qui me fait pétiller les yeux ? Qu’est-ce qui me donne de l’énergie ? …
  • pour identifier des domaines professionnels en adéquation avec ma personnalité, mes talents et compétences, mes motivations …
  • pour confronter les idées de métier à leur réalité : ce métier génial est-il bien celui que l’on imagine ?
  • pour identifier les différentes formations et leur mode de sélection qui permettent d’accéder aux métiers retenus
  • pour se préparer aux éventuelles épreuves d’admission
  • pour se rendre aux journées portes-ouvertes et ainsi conforter ses choix

 

SO-REUSSITE accompagne chaque élève dans ce processus depuis la clarification de son projet professionnel jusqu’à la constitution des dossiers d’inscription et de la préparation aux entretiens de motivation.

Choisir SO-REUSSITE, c’est faire confiance à une coach professionnelle certifiée, passionnée par son métier. Sa spécialisation en coaching scolaire permet d’apporter un accompagnement complet et personnalisé, centré sur la réussite de l’élève.

Posted by: In: so-reussite 22 sept 2015 0 comments

Master, Mastère, Master of … Ces diplômes ou labels sanctionnent tous une formation de niveau bac +4/5, mais se distinguent par leur nature, leur recrutement et l’origine de leurs étudiants. Difficile de s’y retrouver pour un néophyte !

Pour vous aider à distinguer ces diplômes aux termes très voisins, nos explications ci-dessous.

 

Le master

Attention, le master est à la fois un diplôme et un grade.

Le master est un grade universitaire qui correspond à un niveau bac +5. Il est délivré par les universités, mais également par d’autres formations de niveau bac+5. C’est le cas des titres d’ingénieurs, des diplômes des Instituts d’études politiques (IEP) et des diplômes des universités de Lorraine et Paris-Dauphine.

D’autres établissements, comme les écoles d’art, d’architecture et les écoles de commerce peuvent également se voir attribuer, après évaluation, le grade de master pour un ou plusieurs de leurs diplômes, pour une durée de un à six ans. En résumé, un diplôme peut ne pas s’intituler master, et en avoir tout de même le grade.

 

Le master professionnel

Appelé aussi M 2, ce master est un diplôme sanctionnant une formation universitaire d’un an après un M1 (diplôme universitaire à Bac+4), à vocation professionnelle. C’est une formation très pointue et professionalisante. Certains de ces diplômes universitaires sont très sélectifs comme les masters professionnels de droit des affaires, de fiscalité, de banque ou de finance.

 

Le master de recherche

Il correspond à la première année d’études doctorales, et s’adresse à tout étudiant souhaitant préparer une thèse. Le master de recherche débouche ainsi naturellement sur le doctorat. Une partie importante des diplômés, après leur thèse, s’engagent ensuite dans la voie de l’enseignement supérieur (maîtres de conférences, professeurs d’université) et de la recherche (CNRS, etc.).

 

Le magistère

C’est un diplôme universitaire français, préparé en trois ans, après deux premières années d’études supérieures. Le cursus consiste à suivre les cours de troisième année de licence, puis des deux années de master de la discipline correspondante mais éventuellement remaniés, ainsi que des cours supplémentaires. Il existe des magistères dans des disciplines très diverses et différentes d’une université à l’autre.

 

Les MS et MsC 

Ce sont des labels mis en place par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

Le Mastère Spécialisé (MS) est un label sanctionnant des formations professionalisantes d’une durée d’un an pour des diplômés de niveau bac+4 ou 5. Elles permettent de se spécialiser ou d’acquérir une double compétence.

Seules les 190 écoles de management et d’ingénieurs membres de la CGE peuvent en délivrer.

Le Master of Science (MSc) s’adresse principalement aux étudiants français et étrangers titulaires d’un diplôme Bac+3/4. Ce cursus est généralement dispensé en anglais et concerne les étudiants qui visent une insertion professionnelle à l’international.

 

Le MBA

Le Master of Business Administration (MBA) est une formation permettant d’obtenir une spécialisation dans un domaine précis de l’entreprise, et s’adresse principalement à des professionnels expérimentés. Mais il est également de plus en plus souvent proposé par certaines écoles à leurs élèves après un diplôme de niveau bac+4/5.

Posted by: In: so-reussite 14 sept 2015 0 comments

SLIDER_03

 

12-20 ans : une période charnière dans un contexte difficile

La période 12-20 ans est une période de recherche de repères et de confrontation durant laquelle nos enfants doivent prendre des décisions parmi les plus importantes de leur vie, notamment en terme d’orientation scolaire et professionnelle.

Les enfants de la Génération Z ont une pression de plus en plus forte de leurs parents concernant leur réussite scolaire. Le contexte économique, la montée croissante du chômage et l’insécurité sociale font qu’aujourd’hui l’enjeu scolaire, et donc la réussite scolaire, est devenu l’une des priorités des familles.

Pour certains élèves, cette exigence de réussite scolaire peut être motivante et les inciter à donner le meilleur d’eux-mêmes, mais pour tant d’autres, cette injonction à la réussite est vécue très douloureusement. Car « si j’échoue, c’est que je suis mauvais, nul et incompétent ».

Dans un environnement scolaire de plus en plus individualiste et compétitif, prônant la performance à tout prix, les enfants de la génération Z auront plus que jamais besoin d’un accompagnement personnalisé leur permettant de reprendre confiance en eux, de retrouver l’estime de soi, la motivation nécessaire pour leurs études, et d’accorder d’avantage d’espace à leur épanouissement personnel.

SO-REUSSITE permet à chaque élève de bénéficier d’un « miroir » extérieur et objectif, en-dehors de son univers familial et scolaire habituel, pour clarifier ses objectifs, mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour les atteindre, se projeter dans le futur et construire son avenir professionnel.

 

□ Les métiers et les offres de formation sont en évolution permanente

Le monde de l’éducation représente aujourd’hui un véritable labyrinthe et les filières scolaires sont en perpétuelle évolution : aujourd’hui sont recensés environ 35 000 formations, près de 10 000 diplômes et plus de 6 000 établissements ! Difficile pour les parents et les enfants de faire le tri parmi toutes ces propositions.

De l’autre côté, le monde professionnel évolue lui aussi de plus en plus vite. L’irruption du numérique dans notre quotidien fait apparaître de nouveaux métiers. Mais il transforme aussi les métiers les plus traditionnels. « 65% des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés », estime le Département d’Etat américain du travail.

Les jeunes et leurs familles ont besoin de conseils éclairés pour aborder sereinement et objectivement leur avenir professionnel, et éviter toute erreur d’orientation. Tout semble se focaliser sur cette question essentielle : « Quelles études choisir ? », qui se transformera par la suite par : « A-t-on fait les bons choix pour notre enfant ? ».

L’accompagnement scolaire aura donc tout son sens pour éclairer les enfants et leurs parents à la fois sur le choix des métiers, notamment tous les « nouveaux métiers » dont les parents et enfants n’ont pas connaissance aujourd’hui, et des filières correspondantes.

SO-REUSSITE accompagne les élèves et leurs parents en leur permettant d’explorer toutes les options d’orientation adaptées au projet de l’élève, en adéquation avec son profil, son parcours scolaire, ses talents et ses rêves.

 

□ Réussir, çelà s’apprend

La réussite scolaire n’est pas qu’une question d’intelligence. Elle est aussi et surtout une question de motivation, de confiance en soi, de connaissance de soi et d’organisation.

SO-REUSSITE permet à l’élève d’accroître sa motivation en donnant un sens à son travail. Il sait alors davantage « pourquoi » il travaille et peut, par voie de conséquence, obtenir de meilleurs résultats.

 

□ Tous les élèves ont le potentiel de réussir

Nos enfants ont tous des talents. Le métier de SO-REUSSITE consiste à les aider à identifier ces talents et à les développer.

Nos enfants ont tous un potentiel d’intelligence, d’énergie et de créativité. Encore faut-il orienter ces potentiels dans le bon sens !

SO-REUSSITE va aider vos enfants à tirer partie de leurs talents et de leurs potentiels, et ainsi leur permettre d’explorer leurs « chemins de réussite ».

 

□ Il faut se connaître pour définir ses objectifs et sa stratégie de réussite

SO-REUSSITE accompagne les élèves dans cette connaissance de soi afin d’identifier leurs talents, leurs compétences, leurs capacités et leurs limites pour pouvoir se fixer des objectifs réalistes et atteignables, d’explorer le champ de leurs possibilités et de choisir leur avenir en adéquation avec leur écologie.

 

 

 

Posted by: In: so-reussite 20 août 2015 0 comments

photo 1

POUR UNE ORIENTATION REUSSIE …

 

1 – Chaque élève va identifier et tirer parti de ses talents, de ses ressources et de son potentiel (notamment en-dehors du cadre strictement scolaire) pour lui permettre de se fixer des objectifs réalistes et réalisables et de bâtir un projet professionnel motivant

 

2 – Chaque élève bénéficie d’un miroir extérieur et objectif, en-dehors de son univers familial et scolaire habituel, pour se projeter dans le futur et explorer le champ des possibles

 

3 – Chaque élève va découvrir « qui il est » et pourra construire une stratégie d’avenir en adéquation avec son identité, ses motivations, ses valeurs et ses rêves, et se construire sa propre vision de la réussite

 

4 – L’élève va être « mis en mouvement » pour le rendre responsable de son choix d’orientation : il va établir un plan d’action pour explorer les idées de métiers, identifier les filières correspondantes, sélectionner et visiter les écoles concernées

 

5 – Chaque élève va gagner en confiance et booster sa motivation en donnant un sens à son travail et à ses études, et se donnera ainsi tous les moyens pour optimiser ses chances de réussite … en ayant le sentiment de maîtriser son avenir

 

6 – Vous êtes accompagnés par une coach professionnelle certifiée, passionnée par son engagement, dont le diplôme est reconnu par l’Etat et accrédité au niveau européen, et spécialisée en coaching scolaire